- Un investissement humain considérable durant les 6 semaines d'enquête publique (14 mars-28 avril)

- Un travail de qualité fourni par des adhérents et des sympathisants investis

- Une action portée par des gens de cœur

Ont permis d'apporter une réponse argumentée et forte contre le projet d'autoriser l'exploitation d'une carrière au cœur de notre village (195 lettres-type, observations et courriers contre / 35 pour), S'en est suivie une attente interminable...,un long, très long silence et enfin nous voici libérés !

Ce 16 Août 2012 dans un rapport particuliérement documenté de 41 pages dont 4 pages d'argumentation le commissaire enquêteur a donné un AVIS DEFAVORABLE au projet. Cet avis de bon sens a de quoi nous satisfaire et nous encourage à poursuivre notre action auprés de l'UNICEM et des commissions qui auront à connaître de cette affaire; le Coderst, la commission départementale de la nature, des paysages et des sites de la Somme – dans sa "formation spécialisée dite des carrières" (nous saisirons les membres des 4 colléges qui composent cette formation – les dossiers sont prêts) - (cliquez sur le lien ci-aprés pour découvrir ce rapport) http://www.somme.gouv.fr/medias/environnement/icpe/etat_avancement_dossier_icpe/etat_avancement_%20procedures_icpe.htm

Rappelons qu'un avis défavorable avait déjà été donné en 2008 sur ce même dossier et que l'autorité environnementale a donné plus récemment – elle aussi - un avis assez réservé sur ce dossier. 

Nous voulons remercier tous ceux qui se sont engagés ouvertement à nos cotés (les particuliers, les villerois de coeur, les associations de Rue, de Colline Beaumont,  Picardie Nature, et tous les autres...) comme ceux  plus discrets qui nous ont encouragés,... Nous avons aussi une pensée émue pour ceux qui nous ont quitté frappés par la maladie.. et aussi pour ces ouvriers qui se sont "déplacés" (ou ont été) .... pour venir soutenir le projet craignant pour leur emploi. Nous pouvons les rassurer. La pérennité de leur emploi ne se trouvait pas à Villers !

Soyez assurés que pour nous la "rentrée" c'est déjà demain et que nous serons au rendez vous pour présenter nos arguments aux membres des commissions et au nouveau Préfet récemment nommé.

A bientôt (il est des silences que l'on sait apprécier) !